"À corps perdu" - Un hommage à Grégory Lemarchal

Publié le par Juanfrance

Grégory Lemarchal

« À corps perdu »
2005 "Je deviens moi"
___________________________

Puisque des filets nous retiennent
Puisque nos raisons nous enchaînent
Que rien ne brille sous nos remparts
Et puisqu'on n'atteint pas le ciel
A moins de s'y brûler les ailes
Et suivre les routes où l'on s'égare
Comme on dresse un étendard

A corps perdu, ivre et sans fard
Pour n'être plus le pantin d'un espoir
Et si la vie n'est qu'une cause perdue
Mon âme est libre d'y avoir enfin cru
A corps perdu

Puisque les destins sont les mêmes
Que tous les chemins nous ramènent
A l'aube d'un nouveau départ
On n'apprend rien de nos erreurs
A moins de s'y brûler le coeur
Je suivrai les routes où l'on s'égare
Comme on dresse un étendard

À corps perdu, ivre et sans fard
Pour n'être plus le pantin d'un espoir
Et si la vie n'est qu'une cause perdue
Mon âme est libre d'y avoir enfin cru
À corps perdu
À corps perdu

À corps perdu j'écrirai mon histoire
Je ne serai plus le pantin du hasard
Si toutes les vies sont des causes perdues
Les hommes meurent de n'avoir jamais cru
De n'avoir pas vécu ivres et sans fard
Soldats vaincus pour une guerre sans victoire

Et si ma vie n'est qu'une cause perdue
Je partirai libre d'y avoir au moins cru
À corps perdu
À corps perdu...

______________________________


Commenter cet article

Mª José 08/08/2010 00:23


Merci Juan , un beau hommage et un super site .

Félicitations


Juanfrance 26/08/2010 19:27



Merci, Mª José. En fait, j'ai des autres clips dans mes fichiers. Je devrais les publier petit à petit.


Amitiés Juan